Accueil > L'ere de New York > L'ere de New York
 
 

L'ère de New York (1963-74)

 

 Suite à la participation à la biennale de Sãu Paulo en 1963, il décide d'aller aux Etats-Unis et s'y rend avec quelques albums pour la gouache.

  D'innombrables expériences se réalisent, de 1964 à 1970 avant d'apparaître les premières formes de la peinture pointilliste. Les diverses esquisses aboutissent aux points, aux lignes et aux plans. L'abstraction de plan coloré, structure de croix et l'abstraction de "la lune à la montagne" sont les traces de ces expériences, Celles-ci ont également mobilisé divers éléments tels que les papiers de bamboo ou les papiers de journaux pour la peinture a l'huile.

  Cette période assiste à la naissance de son principal genre, 'peinture pointilliste'. Tout en utilisant les couleurs à l'huile sur le canevas, matières traditionnellement occidentales, le peintre y ajoute un effet de "propagation naturelle" des couleurs. La peinture de cette période represente à la fois le genre principal du peintre et l'art coréen rehaussé au niveau mondial.

  La peinture pointilliste de Kim Whanki commence à partir d'un style élémentaire propre à la peinture pointilliste, qui consiste à entourer les points de plusieurs rectangles. L'oeuvre majeure est 'Où est en qui se retrouverons-nous' ,
'grand-prix du Concours national de l'Art' , organisé par le Journal Hankook en 1970. Les points, en se regroupant, deviennent des plans. Ceux-ci se regroupent ou se divisent tout en se retournant pour se manifester sous formes diverses.